Serveur Conseil des Ombres - HORDE
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques d'un Chevalier Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanyar

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 28
Localisation : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Chroniques d'un Chevalier Noir   Mer 22 Juil - 17:06

Bonjour à tous. Aujourd'hui est le jour maudit de la maintenance serveur. Je suis tombé sur cette partie du forum et pris d'un élan d'inspiration je vais tenter d'écrire l'histoire d'un personnage.


-------------------------------------------------- Le Don des Ténèbres ------------------------------------------------------------------


C'était un jour de printemps. Je travaillais dans les champs avec ma famille et ceux de mon village.

On peut dire que je vivais bien , ça oui. Ne faites pas l'erreur de croire que tous les elfes sont nobles. Seuls ceux de Silvermoon l'étaient , et nous considéraient comme

des serviteurs chargés d'assurer l'intendance de leurs festivités quotidiennes. Quelle arrogance... C'est sans doute le contact avec les humains que mon peuple

méprisait tant qui me permit de batir un corps solide malgré mon sang d'elfe. C'est sans doute aussi pour cela que nos "seigneurs" ne nous ont pas aidés lors de la

Chute..




Je m'en souviens comme si cela s'était passé la veille..

Je finissais de charger la charrue de blé quand le cor du village résonna dans la vallée. L'étonnement surgit dans mon esprit. Il ne servait qu'a annoncé les naissances

ou les mariages (choses rares pour

des immortels). Qu'est ce que ça pouvait être ? Tout le monde s'est arreté de travailler et nous avons regardé le souffleur du cor au loin dans sa haute tour , au centre

du village.



C'est alors qu'un objet sombre et difforme partit de la foret dans les airs pour aller s'écraser contre la tour et l'abattre.

Tous les gens présents furent pris de terreur. Nous n'étions que des paysans. Nous n'avions même pas de magicien au village , encore moins une garde armée.

Des dizaines de formes sombres surgirent à leur tour de la foret pour pilloner notre village.

Une femme cria en reconnaissant la première que les formes sombres étaient en fait des cadavres...

La terreur fit place à la panique. Tout le monde fuyait le village et nous nous joignirent au flot des réfugiés en direction du village voisin.

A notre grand soulagement , nos mystérieux aggresseurs ne nous poursuivirent pas.




Nous arrivîmes en vue du village voisin le lendemain matin.

A ce moment je compris l'apparent manque d'aggressivité de notre ennemi. A quoi bon poursuivre des proies qui se jettent elles mêmes dans le filet du chasseur...

Nous pensions être accueillis dans ce village. La Mort elle même est venue à notre rencontre.

Des milliers de morts-vivants nous encerclaient. L'horizon était noir de leurs armées. Les rumeurs sur la chute de Lordaeron par une armée de morts étaient donc

vraies...




Le peu d'espoir qui nous restait s'envola d'un seul coup à la vue de ces immondes creatures affamées.

Nous avons été rapidement maitrisés et séparés en deux groupes distincts : Le premier n'était composé que des femmes , enfants , et vieillards. Tous les hommes et

adolescents étaient dans le second groupe.

Ce moment hante chacune des secondes que dure ma misérable existence... J'ai vu les mort-vivants se jeter sur les femmes et les enfants pour les dévorer et les

déchiqueter. Aucun mot ne traduit ce que j'ai vu.

Beaucoup de mon groupe sont devenus fous aprés cela. Ils sont rapidement devenus des morts vivants à leur tour. Et ont gonflés les rangs de leurs armées.

J'appris de la bouche des autres prisonniers que nous allions passés un test selectionnant ceux qui recevraient le Don des Ténèbres.

De nombreuses rumeurs courraient sur cette sélection. Et nous redoutions ce jour.




Des semaines passèrent sans que notre quotidien ne fut troublé. Cela aurait pu être reposant si nous pouvions manger autre chose que de l'herbe.

Nous avions chaque jour droit à une ration de nourriture. A ceci près que cette nourriture n'était autre que les restes des femmes et enfants massacrés des semaines

plus tôt.....




Chaque jour notre nombre diminuait. Au bout de 3 mois de captivité , j'étais le dernier elfe de mon groupe à avoir survécu avec les humains plus robustes.

Quand j'ai vu un guerrier mort-vivant jeter un baton grossièrement taillé dans la fosse qui nous servait de cellule , j'ai compris qu'ils avaient gardés les plus forts

d'entre nous. On nous dit alors que seuls les plus forts seraient gardés en vie pour recevoir le Don.

Je vis le regard des humains m'entourant et je compris dans la seconde que j'allais être tué !

La rage s'est alors éveillée en moi. Après tout , je ne pouvais faire confiance à personne. Je me suis jeté sur le baton avant ces traitres et me sis jeté sur le premier

comme un chat sauvage. Je lui ai planté la pointe du baton dans le palais et d'un agile coup de pied , brisé la gorge du plus proche attaquant.

Ce fut mon premier meurtre. Il ne m'a fallu que quelques minutes pour tuer le reste des survivants.

J'ai décidé ce jour là de geler mon coeur dans le froid de la mort.

Couvert de sang , je me suis approché de la Liche qui observait le massacre et lui dit d'une voix plus froide que la Mort :

"Donnez moi le Don.. Monseigneur..."

Ses orbites vides semblaient me fixer et mettaient mon âme à nue. Je parvins dans un effort suprême de volonté à abriter ma conscience et mes souvenirs au fond de

mon coeur gelé.


Puis ce fut le grand noir puis un froid plus terrible que la mort m'envahit. Je venais d'être choisi pour devenir un Chevalier de la Mort.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Voila. Je suis désolé pour le style maladroit et grossier. Donnez la valeur que vous désirez à ce texte^^


Dernière édition par Vanyar le Mer 22 Juil - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tigress
GM de Fureur
avatar

Messages : 1221
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Chroniques d'un Chevalier Noir   Mer 22 Juil - 21:33

Je trouve juste dommage que tu n'ai pas plus étoffé ton texte, décrit certains sentiments / sensations mais sinon j'ai bien aimé !

_________________
*Tîgress fait claquer son fouet, Claaashhh !*

Toutes mes videos et news (interview, publications, etc) sur http://tigressmachinima.blogspot.com

Rejoignez Tîgress sur Facebook ! http://www.facebook.com/pages/Tigress/314912732795
Déjà 244 fans !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanyar

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 21/07/2009
Age : 28
Localisation : Clermont-Ferrand

MessageSujet: Re: Chroniques d'un Chevalier Noir   Mer 22 Juil - 22:04

je l'éditerais si besoin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques d'un Chevalier Noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques d'un Chevalier Noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vente] Epée du Chevalier Noir améliorée
» Sonic et le Chevalier Noir
» Légende du chevalier noir
» Chroniques d'un eldar noir (2000 pts) [genèse de listes, résumés de parties, ...]
» Chevalier Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Section Publique :: Au coin du feu-
Sauter vers: